Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/34/d332952452/htdocs/clickandbuilds/FinancePositive/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2758

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/34/d332952452/htdocs/clickandbuilds/FinancePositive/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2762

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/34/d332952452/htdocs/clickandbuilds/FinancePositive/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3706
Capital Immatériel & évaluation d’entreprises – Finance Positive

Capital Immatériel & évaluation d’entreprises

Capital Immatériel & évaluation d’entreprises

Quelle place au capital immatériel dans l’évaluation de l’entreprise ?

L’étude de l’évaluation et la valorisation des entreprises est un sujet inépuisable et tous les auteurs aujourd’hui s’accordent à dire que ce travail ne peut pas se baser uniquement sur l’évaluation des revenus futurs et les fondamentaux sous-jacents.

Les écarts de valeur entre la perception du marché financier et la réalité comptable sont aujourd’hui, constatés à un niveau international. La modification profonde des ratios de valeur boursière sur valeur comptable atténue selon plusieurs auteurs, la pertinence des mesures financières traditionnelles et l’utilité des rapports financiers pour les investisseurs .

Depuis longtemps des efforts de modélisation ont existé pour expliquer ces écarts constatés entre la valeur des actifs d’une entreprise et sa valeur de marché. Les travaux mettent en avant le rôle que jouent les compétences individuelles et organisationnelles dans la création de valeuret la génération de performances financières. L’ensemble des acteurs de la valorisation financière s’accordent à dire que les principaux indicateurs de performance des entreprises ne peuvent se trouver dans les seules données financières. Savoir-fairesatisfaction des clients,innovationpart de marché sont autant de données extra financières devenues aujourd’hui indispensables pour prédire les perspectives de croissance d’une entreprise. Cette évolution est liée à la modification profonde des modèles économiques et à l’installation de l’immatériel comme source d’innovation et de croissance.

Le Rapport Thésaurus Bercy.

En France Le sujet suscite beaucoup d’intérêt. Son importance a justifié la rédaction, en 2010, du rapport « Thésaurus-Bercy » produit à la demande de Mme Lagarde à l’époque Ministre de l’Economie des Finances et de l’Industrie. Le rapport dessine les contours du capital immatériel et met à la disposition de ses lecteurs des méthodes et des outils appropriés pour les aider à sa mesure. Il propose également des cartographies de ces différentes composantes en élaborant des arborescences et en définissant des indicateurs clefs pour permettre une analyse extra-financière. Par ailleurs, une enquête menée auprès de 150 entreprises a permis de classifier les actifs immatériels en fonction de leur contribution dans le processus de création de valeur ( figure 1).

Cette étude a le mérite d’affirmer l’importance (probablement dans tous les secteurs) :

  • de la marque
  • des savoir-faire
  • du capital humain
  • et du capital client

Figure 1: classement des actifs par secteur dans le processus de création de valeur selon l’enquête Thésaurus-Bercy [1].

Impact sur la valeur des entreprises.

Un travail davantage axé sur le marché financier a également été entrepris en France. Un score reflétant la qualité du capital immatériel a été développé avec des analystes et des gérants de portefeuilles français. Des entretiens ont été menés pour identifier les informations en capital immatériel les plus pertinentes pour les praticiens[2]. Une cartographie de ces informations (19 au total classées dans 6 catégories de capital immatériel) a été dressée et a permis la définition d’un indicateur pondéré reflétant la qualité du capital immatériel des entreprises (figure 2).

Chacune des informations retenues est notée en fonction de critères précis considérés comme garant de la qualité de l’information mais également en fonction du poids de l’information dans l’indicateur global (pondération estimée à travers des questionnaires adressés aux acteurs du marché financier).

Figure 2 : Cartographie du capital immatériel

L’échelle a par la suite été testée pour vérifier sa pertinence. Une corrélation positive entre le score attribué aux différentes entreprises de l’échantillon et leurs performances est confirmée. L’information qu’elle véhicule serait ainsi perçue par les investisseurs comme signal de qualité permettant une meilleure valorisation des entreprises et une meilleure prédiction de leurs performances à long terme ( Béjar 2009)

Les résultats confirment l’impact positif de ce capital sur les performances économiques et financières des entreprises françaises. Le capital immatériel apporte une information supplémentaire au marché financier lui permettant d’appréhender d’une manière plus précise la valorisation des entreprises. Les résultats ont également permis de montrer que la longévité des entreprises, meilleur indicateur de la performance des petites et moyennes entreprises, s’accroît avec la qualité du capital immatériel.

L’analyse des données montre que la probabilité de survie ( Figure 3) des entreprises de l’échantillon décroît avec le temps et que cette décroissance est d’autant plus rapide que le capital immatériel des entreprises est de faible qualité.

Ces travaux méritent d’être étayés et généralisés sur l’ensemble des marchés européens. Des pratiques de reporting de ce capital sont indispensables pour mesurer la progression et estimer d’une manière précise l’impact direct des investissements immatériels sur les performances des entreprises. L’appel est certes lancé aux entreprises pour instaurer le reporting mais également aux investisseurs et aux acteurs du marché financier pour définir et identifier les KPIs les plus pertinents et œuvrer à une convergence des pratiques de publications et communications financières.


[1] * Les courbes présentent chacune un secteur d’activité spécifique. Les 5 secteurs étudiés sont :  (1) Services intellectuels aux entreprises ; (2)Banques, Assurances, Real Estate, Services financiers, Instruments de placement ; (3) Services opérationnels aux entreprises ; (4) Automobile et équipementiers ; (5) Distribution, Médias, Voyages, Loisirs.
[2] Il ne s’agissait pas de construire une cartographie exhaustive du capital immatériel mais simplement identifier les informations les plus pertinentes pouvant signaler la qualité d’une jeune entreprise innovante aux yeux du marché.

Téléchargez notre Ebook
IS IN OUR DNA.

GET STARTED
2018-02-26T11:15:51+00:00

About the Author:

Formatrice, Conférencière

Leave A Comment

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

New Courses

Contact Info

1600 Amphitheatre Parkway New York WC1 1BA

Phone: 1.800.458.556 / 1.800.532.2112

Fax: 458 761-9562

Web: ThemeFusion

Articles récents

AVADA IT

Fusce ut ipsum tincidunt, porta nisl sollicitudin, vulputate nunc. Cras commodo leo ac nunc convallis ets efficitur.

RECENT TWEETS

CONTACT US

  • 12345 North Main Street, New York, NY 555555
  • 1.800.555.6789
  • support@yoursite.com